Back to top

Organiser la mise en œuvre en interne

Concrétiser une stratégie d’achats socialement responsables auprès des structures d’insertion par l’activité économique nécessite de mettre en place les ressources humaines et les outils nécessaires au déploiement des actions. Désignation de référents ou recrutement de postes dédiés, formations des collaborateurs, création de nouvelles instances de décision, etc. Comment rendre opérationnelle la démarche ?

Les référents et les postes dédiés

Acheter auprès des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) ne s’improvise pas. Appliquer de nouvelles règles de responsabilité sociétale à la direction des achats ne suffit pas à construire une stratégie. Les acheteurs, même s’ils peuvent avoir une fibre sociale particulière, n’ont pas pour objectif premier d’intégrer la solidarité à leurs pratiques : ils doivent être accompagnés au changement pour pouvoir faire évoluer leurs pratiques.

Les référents

Nommer un référent, dès la phase de démarrage, permet de diffuser les éléments clés de la stratégie, de la porter à connaissance de l’ensemble des collaborateurs et de formaliser les nouvelles pratiques. Ces référents peuvent être positionnés, au démarrage, au sein du pôle qui achète le plus de services ou de produits susceptibles d’intégrer des critères sociaux, à la Direction des Achats lorsque celle-ci est centralisée, ou encore au sein de services supports tels que les directions développement durable.

Ces référents intègrent à une feuille de route plus large les achats auprès des SIAE et deviennent les chefs de file, en interne, sur la thématique. Les intitulés de postes peuvent être variés : responsable achats solidaires, chef de projet achats responsables, coordinateur RSE à la direction des achats, chargé de mission économie sociale et solidaire, etc.

Les référents accompagnent la mise en œuvre de la stratégie d’achats auprès des SIAE. Leur objectif est de faire en sorte que les salariés qui achètent des biens et des services (les acheteurs, mais également les prescripteurs, les responsables d’opérations, etc.) étudient le plus souvent possible l’intégration de critères sociétaux dans leurs appels d’offres, ou qu’ils consultent des structures d’insertion directement.

Anaëlle Dugué, responsable RSE au sein de la Direction des Achats du groupe Société Générale
Mon rôle consiste à piloter et à animer la politique d’achats responsables du Groupe. De façon plus opérationnelle, j’accompagne les acheteurs dans leurs projets afin d’apporter une expertise RSE et de les aider à intégrer des critères sociaux et environnementaux dans la sélection des produits et services que nous achetons.

Les postes orientés achats-insertion

Lorsque l’achat auprès des SIAE prend de l’ampleur ou devient un enjeu très fort pour l’organisation, des postes dédiés se mettent en place. Force est tout de même de constater que l’on rencontre ce cas de figure davantage dans le secteur public. Lorsque le poste est positionné dans une entreprise, il est souvent centré sur la mise en œuvre des clauses sociales d’insertion

Arnaud Habert, directeur général délégué de ViE
Nous avons anticipé la montée en puissance des achats socialement responsables. Nous avons commencé à réfléchir au projet ViE fin 2008, partant du constat que VINCI avait besoin de s’outiller, d’accompagner ses filiales dans la mise en œuvre des clauses sociales et d’identifier les acteurs de l’emploi et de l’insertion sur les territoires.
Quelques exemples
Poste ou filiale dédiés au sein d'entreprise

La RATP s’est ainsi dotée récemment d’un poste orienté achats responsables – insertion, positionné aux côtés du chef de projet achats responsables.

VINCI a été plus loin encore, en concevant une filiale dédiée à l’accompagnement à la mise en œuvre des clauses sociales : Vinci Insertion Emploi (ViE).

Des postes "clauses sociales d'insertion" au sein des conseils régionaux

Il existe des postes dédiés aux clauses sociales d’insertion au sein des conseils régionaux. L'étude "Intégration des clauses sociales dans la commande publique des Conseils régionaux", réalisée par l'Avise, détaille ces postes.

Hervé Formell, chargé de mission clauses d’insertion au conseil régional de Lorraine, y explique qu’il menait au sein de l’institution six principales activités :

Les activités d'un chargé de mission clauses sociales au sein d'un Conseil régional

 

Les instances de coordination et de décision internes

Pour faire vivre la stratégie, il est nécessaire de prévoir des temps d’échange, de réflexion et de partage des résultats autour de la mise en œuvre des achats socialements responsables (ASR).

Au sein des collectivités locales, les personnes en charge des clauses sociales d’insertion peuvent par exemple être amenées à intervenir dans les Commissions de programmation des marchés ou dans les Commissions marchés publics. 

Côté entreprises, les ASR auprès de l’IAE peuvent être abordés lors de la réalisation du reporting RSE ou extra-financier, lors de réunions des collaborateurs en charge des achats (séminaires, bilan et programmation, etc.), ou au sein des directions développement durable, qui outillent l’organisation et diffusent de l’information à l’ensemble des salariés.

Hervé Formell, chargé de mission au Conseil régional Grand Est
Dans la vie de l’institution, il s’agit  d’un moment important de mobilisation des élus et de re-contextualisation sur les effets que peuvent produire les clauses sociales.

Outiller les collaborateurs susceptibles d’acheter auprès des SIAE

Former les équipes

Avant de se lancer dans une dynamique d’achats socialement responsables, il convient de bien comprendre le fonctionnement et les enjeux des structures d'insertion. Il s'agit de maximiser l’intérêt des collaborateurs des organisations à travailler avec les SIAE.

De nombreux acteurs associatifs proposent des ateliers de sensibilisation sur les territoires, ainsi qu’au niveau national. Des formations à l’IAE sont aussi dispensées par des acteurs spécifiques, réseaux ou cabinets de conseil.

Adapter les outils achats existants

Côté secteur public, les outils de la direction de la commande publique peuvent être utilisés et adaptés pour fluidifier l’organisation relative à la mise en œuvre des clauses sociales.

"Nous avons mis en place un système d’alerte, par l’intermédiaire de fiches visas qui permettent de vérifier un ensemble de données avant de lancer officiellement les consultations", indique par exemple Hervé Formell, chargé de mission clauses d’insertion au Conseil régional Grand Est. "Sur ces fiches, nous avons un item développement durable avec une sous-catégorie clauses sociales. Je valide à chaque fois que l’étude de faisabilité pour introduire une clause sociale a bien eu lieu, que le marché en comporte une ou non", poursuit-il.

Quant aux entreprises, elles peuvent réaliser des cartographies RSE par segment d’achats, qui indiquent généralement les critères environnementaux qui peuvent s’appliquer selon les besoins et selon leur stratégie. Ces cartographies peuvent être complétées par une approche "emploi – insertion", en définissant les segments d’achats les plus propices à l’intégration de critères sociétaux.

Joël Tronchon, directeur du développement durable, Groupe SEB
Se contenter d’une charte ne suffit pas pour sélectionner des fournisseurs socialement responsables. Nous avons, au niveau mondial, 25 grandes familles d’achats. On a travaillé cette année sur une cartographie des enjeux RSE et cette démarche a permis d’identifier 17 familles d’achats prioritaires sur lesquelles on pourrait apporter une plus-value sociale et/ou environnementale. On a mandaté un formateur-consultant qui nous aide à personnaliser les clauses. Généralement, les critères RSE peuvent peser jusqu’à 15% de la note finale et sont pondérés selon les produits.

Sourcer les structures

Après avoir mieux compris comment fonctionne l’IAE, il reste encore à repérer les structures auprès desquelles l’organisation peut acheter, selon son secteur géographique et ses segments d’achat. Pour aider les organisations, il existe de nombreux outils facilitant le sourcing.

Socialement-responsable.org est l’un d’entre eux : animé par l’Avise, il est en effet l’annuaire national des structures d’insertion. En complément, il existe en région de nombreuses plateformes locales. Certaines d’entre elles permettent également de déposer des appels d’offres auprès des structures de l’ESS. Voir l'articles "Les acteurs et outils clés".