Back to top

Foire aux questions

Acheter des biens, des services ou des prestations auprès des entreprises de l’Économie sociale et solidaire, ou inciter ses propres prestataires à collaborer avec ces dernières, ne présente pas de difficultés majeures. Les problématiques rencontrées lors d'achats socialement responsables sont les mêmes que celles auxquelles les acheteurs peuvent être confrontés lors du recours aux PME "classiques".

Voici les réponses de praticiens des achats socialement responsables face à une sélection de questions clés concernant la mise en place d'une telle démarche.

Les ASR en 5 questions / réponses
Faut-il des moyens financiers spécifiques pour faire des achats socialement responsables ?

"L’achat socialement responsable ne coûte pas plus cher. Dans le secteur des espaces verts ou du traitement des déchets, les prix sont équivalents à ceux pratiqués par des entreprises classiques. Et puis, nous ne réfléchissons plus en coût d’acquisition des biens et des services. Il faut intégrer les coûts indirects des prestations liées par exemple à la logistique ou aux transports. Les structures d’insertion par l’activité économique, qui sont des entreprises locales, apportent des réponses concrètes aux stratégies achats articulées autour de la notion de coût global."

Karine Ondet, directrice Développement durable, Branche Service-courrier-colis, Groupe La Poste

Peut-on réellement passer par l’ESS en dehors des prestations de BTP ?

"Nous avons commencé [à intégrer des clauses sociales d’insertion dans la commande publique] avec les marchés de voierie. Les opérations d’aménagement urbain sont bien concernées elles aussi, tout comme les prestations de services telles que la réalisation d’enquêtes ou encore certaines opérations de communication et d’événementiel (montages de stands etc.). Nous avons même été les premiers en France à intégrer, en 2006, une clause sociale dans un marché de prestations topographiques et géomatiques prévoyant 6 000 heures d’insertion."

Mustapha Elouajidi, responsable adjoint des achats à la Communauté Urbaine de Bordeaux

 

Y a-t-il de la place pour la flexibilité avec de telles structures ?

"La prestation de sous-traitance de la logistique avec un atelier et chantier d’insertion a suivi notre rythme de croissance, et ce, tout naturellement. Nous sommes dans une dynamique partenariale forte : la SIAE et VEJA ont grandi en parallèle, VEJA pouvant compter sur les compétences de son prestataire en matière logistique."

Amandine Martin, chargée de communication chez VEJA

Les achats socialement responsables ne concernent-ils pas uniquement les grandes organisations ?

"Il y a deux ans, nous avons voulu externaliser notre fonction administrative. En tant que très petite entreprise, il devenait difficile de tout gérer. Nous avons alors confié à une entreprise d’insertion une prestation de secrétariat. Elle fait l’interface avec la comptabilité et s’occupe notamment des déclarations TVA, de la facturation, du paiement des artistes et des déclarations aux organismes de cotisation. L’année dernière, nous sommes allés plus loin. La SIAE s’est professionnalisée sur des activités de logistique et nous a proposé de travailler avec nous sur une nouvelle prestation."

Rachid Baala, président de Mr Poulet

Ne perd-t-on pas en qualité en travaillant avec des entreprises qui embauchent des personnes éloignées de l’emploi ?

"La médiathèque a un retour très positif de la prestation d’insertion [le Conseil général a lancé un marché pour plastifier des livres, dont un atelier et chantier d’insertion a été attributaire]. La qualité de la couverture est même plus importante car auparavant, avec le transport logistique, des cartons arrivaient abîmés ou étaient parfois perdus. Aujourd’hui, grâce à un acteur local de l’insertion, la communication est beaucoup plus facile pour un coût qui n’a pas augmenté."

Manuel Martinez, chargé de mission au Conseil général de l’Hérault

Des questions ?
Contactez le webmaster du site à info@socialement-responsable.org,
les réponses pourront nourrir cette foire aux questions.