Back to top

Inserfac et Clermont Auvergne Métropole

Des offres « passerelle » entre ateliers chantiers d’insertion et entreprises du secteur marchand par le biais de mécénat ou de partenariat

Ce retour d'expérience propose un décryptage de deux partenariats : "Autour du livre" avec Clermont Auvergne Métropole et Ecolav avec le réseau Lavéo. Atelier Chantier d'Insertion (ACI), Inserfac offre une diversité d'activité allant des métiers du textile à ceux de la valorisation du patrimoine. La structure innove sans cesse afin de proposer de nouveaux supports d’activités diversifiés et valorisants.

Portrait d'Inserfac
Questions à Joëlle Chelle, directrice adjointe
Quelle est l’histoire de votre structure ?

Portée par les valeurs de l’ESS, notre démarche s’appuie sur la dynamique de l’Insertion par l’Activité Economique. A ce titre, l’association assure depuis 1991, la gestion d’Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI). Inserfac s’organise autour de trois pôles que sont administratif, accompagnement, encadrement.

Comment se structurent vos activités ? Et plus particulièrement votre action autour de l’insertion ?

En 2017, INSERFAC emploie 91 salariés en parcours d’insertion sur des activités supports d’insertion en lien avec le territoire d’implantation de l’Atelier Chantier d’Insertion (ACI). Notre dispositif se déploie sur les trois principaux bassins d’emploi du Puy-de-Dôme.

  • le bassin Clermontois : il se compose de trois ACI (Livre, Costume et repassage)
  • le bassin Riomois : composé d’un ACI de nettoyage écologique et de deux brigades intervenant sur l’EPCI Riom Limagne et Volcans.
  • le bassin Thiernois : trois ateliers (Le Thiers coutellerie, Etat d’Esprit et un ACI entretien des espaces verts).

Nos ACI comportent deux dimensions principales dont la finalité est le retour à l’emploi des salariés en parcours d’insertion.

  1. Une dimension accompagnement socioprofessionnel avec le suivi individuel par du personnel qualifié des salariés en parcours d’insertion.
  2. Une dimension technique, avec l’acquisition de savoir-être, savoir-faire et savoirs, développés grâce au support de production.

 

Pouvez-vous nous donner quelques chiffres ?

Inserfac, c’est un budget de fonctionnement annuel de 2 millions 500€.

Résultats de sortie (%)
Résultats des sorties emploi (%)

 

Quelles sont les perspectives de développement pour Inserfac ?

Inserfac souhaite consolider son fonctionnement et s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue de ses pratiques par la modernisation de ses outils de production (acquisition de matériel professionnel) et la constitution d’un réseau d’entreprises partenaires en vue de faciliter les passerelles, pour nos salariés en parcours d’insertion, entre secteur de l’IAE et entreprise du secteur marchand.

FOCUS : Atelier Autour du livre
En quoi consiste le partenariat avec Clermont Auvergne Metropole ?

En Avril 2014, l’Atelier d’Insertion « Autour du Livre » d’INSERFAC a été créé en collaboration avec le Plan Local d’Insertion pour l’Emploi (PLIE) de Clermont Auvergne Métropole et qui lui confie la plastification et l’encodage RFID d’une partie des ouvrages des nouvelles collections pour le réseau lecture.

Implanté sur le quartier St Jacques de Clermont-Ferrand, l’atelier permet à 9 salariées résidentes du quartier ou des quartiers politique de la ville (QPV) de s’insérer dans le monde du travail. L'atelier les prépare à une insertion professionnelle durable par l’acquisition de compétences et de comportements professionnels en situation de production. Embauchées en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI), les salariées plastifient 20 000 ouvrages par an, en provenance des 16 bibliothèques de Clermont Auvergne Métropole. Elles assurent aussi un service de livraison hebdomadaire sur les différents sites : Lempdes, Aulnat, Aubière, Romagnat, St Genès Champanelle, Chamalières, Beaumont, Ceyrat, Orcines, Cournon, Jaude, Blanzat, Croix-de-Neyrat. 

Les « plus » d’un tel projet pour votre chantier d’insertion ?

Au-delà de la mission confiée à l’atelier autour du livre, des relations de confiance se sont tissées avec Clermont Auvergne Métropole. C’est ainsi que les salariés ont pu la première année participer à la mise en œuvre d’une exposition. Depuis, l’équipe de l’atelier est conviée aux différentes manifestations du réseau lecture de Clermont Auvergne Métropole et plus largement du service culture.

Ces pratiques ont été rendues possibles, d’une part par les résultats qualitatifs de l’atelier, mais également par des rencontres notamment celle de Bruno INCABY, Directeur Emploi Insertion Solidarité de Clermont Auvergne Métropole et d'Isabelle d’At de Saint Foulc, Responsable du Bassin Lecture Ouest.

La réussite d'un tel partenariat est surtout liée à la rencontre d’intérêts convergents : d'un côté, le besoin d’externaliser une tâche réalisée auparavant par les agents publics, et de l'autre, un besoin de solution face au chômage notamment sur le quartier Saint jacques, classé Quartier Politique de la Ville (QPV).

 

Quelles ont été les difficultés ?

Finalement et contre tout attente, peu de difficultés se sont présentées. D’une part, le fonctionnement et l’intégration de l’Atelier Autour du livre ont été préparés. Une présentation de futur atelier a été réalisée auprès de l’ensemble des agents du réseau ecture. D’autre part, Inserfac, s’est positionnée en tant que « prestataire », c'est-à-dire dans une logique de réactivité face aux demandes du réseau et avec des objectifs qualité affichés. L’une des particularités a été le fait que ce soit les agents du réseau lecture qui ont formé la responsable de l’atelier du livre et la première équipe. Les attentes ont donc été identifiées et de fait, le résultat a été plus facile à obtenir.

Quelles sont les perspectives ?

Maintien de l’activité initiale du livre et ouverture à d’autre tâches notamment avec la demande d’équipement en puce RFID de plus en plus importante. A ce titre, l’atelier va intervenir pour la compte de la bibliothèque Amélie Murat à Chamalières et ainsi équiper l’ensemble des collections en RFID.

FOCUS : Ecolav
En quoi consiste le partenariat avec le réseau LAVEO ?

Dans la continuité de son projet d’insertion, INSERFAC a souhaité développer des activités plus en lien avec les problématiques environnementales qui permettent également une meilleure rentabilité économique, tout en poursuivant sa mission première : accompagner les personnes en situation d’exclusion. C’est ainsi qu’INSERFAC c’est tourné vers le réseau LAVEO et lui a confié l’étude d’implantation d’une enseigne sur le territoire Puy Domois.

Après plusieurs mois de travail, l’Atelier « Ecolav’ » a vu le jour en janvier 2017. Basé à Riom et en partenariat avec la Communautés de Communes Riom Limagne et Volcans, qui met à disposition de notre association des locaux, 8 personnes en Contrat à Durée Déterminée ont pu être employées.

Ecolav’ propose à ses clients un lavage auto écoresponsable réalisé sans eau, avec des produits biodégradables et respectueux de l’environnement. A chaque lavage, c’est environ 150 litres d’eau potable qui sont économisés, sans aucun rejet dans la nature. L’équipe Ecolav’ assure l’entretien périodique directement sur site en fonction des besoins de chaque client selon une fréquence prédéfinie.

Les « plus » d’un tel projet pour votre chantier d’insertion ?

Cet atelier se veut proche du fonctionnement d’une entreprise classique : recherche de prospect, démarchage commercial, mise en relation, aménagement des planning en fonction de l’activité. De fait, ce support, par son encadrement et le dispositif de formation du Certificat de Qualification Professionnelle, devient un véritable outil d’apprentissage des savoirs, savoir être et savoir-faire (rédaction des devis sous le couvert de l’encadrant en charge de l’atelier par exemple). Le contact clientèle est un atout non négligeable en terme de valorisation des salariés en parcours puisqu’ils bénéficient directement de la satisfaction du client une fois le véhicule lavé.

Quelles ont été les difficultés ?

L’activité Ecolav’ nous « oblige » à faire évoluer nos pratiques professionnelles. Inserfac était peu orienté vers le secteur marchand, nos fonctions supports doivent donc évoluer et intégrer des profils de commerciaux dans nos effectifs permanents. L’actuelle Encadrant Technique Pédagogique et Sociale en charge d’Ecolav’ a donc été recrutée en ce sens. Cyrielle DUPARD, possède une expérience de plusieurs années en tant que commerciale, avant une réorientation professionnelle durant laquelle elle a passé et obtenu le diplôme d’Etat d’Educatrice Technique Spécialisé. Cette évolution n’est pas perçue comme une contrainte, mais comme un défi à relever qui nous permettra d’anticiper les évolutions des politiques publiques.

Pour quelles raisons les entreprises ont-elles recours à ces services ?

Les entreprises qui font appel à nos services sont avant tout intéressées par l’activité même d’entretien des véhicules. Les services proposés et les valeurs véhiculées sont aussi des facteurs déterminants qui nous permettent d’obtenir le marché par rapport à une entreprise classique :

  • Une gestion simplifiée par une externalisation complète du nettoyage des flottes d’entreprise, - Un lavage écoresponsable,
  • Pas de déplacement du véhicule qui est nettoyé sur place, 
  • Une image d’entreprise valorisée par le recours à des services innovants et respectueux de l’environnement,
  • Un lavage auto social et solidaire qui favorise le retour à l’emploi de personnes en situation de fragilité.
Qui sont vos clients aujourd’hui ?

Nos principaux clients sont : l’ADSEA, Michelin, la Direccte, Moovicité, CCE (entreprise d’installation électrique locale) mais également des particuliers séduits lors d’une prestation effectuée sur un site extérieur.

Les partenaires traditionnels de l’IAE ont été sollicités en premier et c’est notamment la Direccte UD 63 qui a répondu présente et nous a confié le lavage de ses véhicules. Les salariés permanents d’Inserfac se sont également portés volontaires durant la phase d’apprentissage, et donc de lavage des premiers véhicules. L’ouverture d’Ecolav’ au réseau et club d’entreprise est en cours et pourrait permettre le développement de nouveaux marchés.

Fabienne DA COSTA, Michelin

L’équipe d’Ecolav’ est une équipe très dynamique à l’écoute de ses partenaires. Ils parviennent à concilier service au client et insertion professionnelle avec tout le professionnalisme qu’une entreprise privée se doit de montrer : Ecolav’ s’est adapté au besoin avec dynamisme et efficacité. Les membres de l’équipe sont volontaires et motivés : le service rendu est impeccable, c’est un service de grande qualité. Ils ont une grande satisfaction et fierté de leur travail qu’ils cachent par humilité. C’est le rôle sociétal de chacun d’entre nous de participer à leur mission pour qu’ils grandissent et s’épanouissent dans un futur meilleur.

DIRECCTE AUVERGNE

Nous avons choisi ECOLAV pour 3 raisons. Un gain de temps, le travail pouvant s’effectuer sur place pas besoin de conduire les voitures à l’extérieur. Pour bénéficier de la prestation d’un chantier d’insertion et connaitre son  fonctionnement. Enfin le nettoyage écologique sans eau à l’aide de produits Bio.  
Le résultat a fait l’unanimité du personnel de la DIRECCTE .