Back to top

La RSE de plus en plus intégrée dans les achats

Quoi de neuf ?
Publié
le 6 juillet 2018

Selon une étude publiée par EcoVadis et Affectio Mutandi, les critères de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) sont de plus en plus importants dans les relations fournisseurs

Cette étude « Sustainability Clauses in Commercial Contracts: The Key to Corporate Responsibility » a interrogé une cinquantaine d’acheteurs d’organisations mondiales et plus de 500 fournisseurs à travers le monde, afin de connaître la façon dont la RSE affectait leurs activités.

Des achats pensés de façon responsable dans la plupart des organisations

Aujourd’hui, une large majorité (70 %) des entreprises déclarent inclure des critères RSE dans leurs appels d’offre, à la fois sur des critères environnementaux (87 %), sur des critères liés aux droits humains et aux conditions de travail (87 %) et sur des critères sur la santé et la sécurité (85 %). La responsabilité est désormais un véritable critère de négociation avec les fournisseurs.

Des disparités selon les domaines et les fournisseurs

L’enquête montre que la majorité des entreprises intègrent des critères RSE principalement lorsqu’il s’agit d’une relation fournisseur stratégique. Seules 27 % des entreprises intègrent des clauses RSE dans leurs contrats avec des fournisseurs non-stratégiques.

Le principal challenge sur ces clauses RSE consiste à vérifier la conformité de leurs fournisseurs sur ces sujets. 26 % des répondants à l’enquête considèrent qu’il serait trop complexe et trop coûteux de remettre en cause le contrat en cas de violation de la clause RSE.

Du côté des fournisseurs, 41 % déclarent que le fait d’avoir des clauses RSE dans les contrats leurs a permis de réfléchir à leurs performances environnementales ou sociales.