Back to top

Haute-Savoie Habitat

Développer de nouveaux services aux habitants au travers des achats responsables

Premier bailleur social du département, Haute-Savoie HABITAT construit, entretient et gère des logements aidés à destination de ménages à revenus modestes. Au-delà de son métier de bailleur social, Haute Savoie Habitat s’est engagé dans une "démarche ESS" proposant à ses locataires une offre de service socialement innovante mobilisant une diversité d'acteur de l'ESS et notamment les SIAE.

La démarche en 6 questions
Questions à Johanna Brasseur, chargée de mission ESS et Charlotte Bréchon, responsable marchés à Haute-Savoie HABITAT
Quels sont vos engagements en matière de développement durable ?

« Haute-Savoie HABITAT est engagé depuis de nombreuses années dans le développement durable appliqué à ses métiers (construction, réhabilitation, gestion locative…). Eco-construction, performance énergétique, concertation locative… autant de domaines dans lesquels nos équipes s’investissent fortement pour améliorer le confort et la qualité de vie de nos clients, tout en préservant l’environnement. 

Depuis 2013, Haute-Savoie HABITAT s’est lancé dans une démarche ESS avec pour but d’améliorer le quotidien de ses locataires en impactant positivement leur budget quotidien. »

Pourquoi se lancer dans une offre de services socialement innovante ?

« Nos locataires sont directement impactés par une réalité propre au territoire du fait de son caractère limitrophe avec la Suisse : coût de la vie élevée, contrats précaires, marché foncier et immobilier tendu, des familles aux revenus moyens pouvant se trouver en difficulté … 

C’est pourquoi nous avons pris le parti d’aller plus loin dans notre métier de bailleur. Nous considérons que c’est aussi notre rôle et mission d’être un accompagnateur et un  facilitateur du quotidien des locataires. Au-delà d’une offre de logement, le métier de bailleur social est d’être un partenaire de la vie quotidienne. »

Décrivez nous votre démarche

« Depuis 2013, nous explorons le champ de l’ESS pour repenser notre métier et offrir des services innovants à nos locataires avec l’ objectif d’impacter positivement leur budget quotidien.

Cette offre de service s’articule autour de trois axes : les services entre locataires (petites annonces, dispositif d'échange, Accorderie), les services développés par Haute-Savoie HABITAT vers ses locataires (programme Senior ...), et enfin, les services rendus par les locataires valorisés par Haute-Savoie HABITAT.

En plus des responsables de sites gestion qui travaillent avec les habitants sur des projets de gestion de site pour améliorer la qualité des vies (fête de quartier, création de jardins partagés…), nous avons  créé un poste dédié de chargé de mission en Economie Sociale et Solidaire. »

Autour de ces 3 axes, pouvez-vous nous citer quelques partenariats avec des SIAE ?

« Pour nos travaux de réhabilitation ou de bâtiment, nous travaillons avec des associations d’insertion comme ALVEOLE ou Trait d’Union. Certains de nos espaces verts sont entretenus par des employés en insertion comme Champs des cimes ou encore Séforest. Nous faisons aussi appel aux services de prévention spécialisée via des chantiers éducatifs organisés par l’association Passage et l’EPDA. »

 

Mettez-vous en œuvre des clauses sociales dans vos marchés ?

« Nous avons mis en place des clauses d’insertion pour les espaces verts et certains travaux de bâtiment. Notre Direction du patrimoine impose par exemple ponctuellement un certain volume d’heures d’insertion pour certains types de prestation (peinture par exemple).

Aujourd’hui, nous n’avons pas encore de politique d’achats responsables structurée. Mais les actions concrètes que nous menons, nous poussent vers un engagement progressif dans la RSE et donc dans l’achat responsable. »

 

Quelles sont vos perspectives de développement ?

« Parmi nos projets à venir, une conciergerie d’entreprise et une conciergerie solidaire de territoire devraient se mettre en place. Portée par  l’association FermaCulture, nous soutenons la création d’une bergerie de quartier pour laquelle nous espérons que l’une de nos locataires à l’origine du projet pourra trouver un complément de revenus.

Pour le design et l’aménagement de nos bureaux, nous lançons  un projet d’upcycling. La collecte des encombrants sera réalisée auprès de nos locataires. La collecte, le tri et une petite partie de la production sera sous-traitée à des SIAE. Les postes en insertion ainsi créés seront prioritairement proposés à nos locataires. La conception sera faite  par  Woodstock Création.

Au-delà de l’emploi en insertion, nous essayons de créer un cadre propice à l’emploi de nos locataires. Ainsi, nous réfléchissons à un concept de co-working externe qui pourra bénéficier, entre autres, à nos locataires pour leur propre activité.

Enfin, notre challenge est d’intégrer  les réseaux ESS du territoire afin d’être identifiés comme initiateurs et facilitateurs de dynamiques sociales et solidaires sur le territoire pouvant bénéficier à nos locataires. »

 

Johanna Brasseur
Notre challenge est d’intégrer les réseaux ESS du territoire afin d’être identifié comme initiateur et facilitateur de dynamique sociale et solidaire.